Rechercher
  • mflouretpro

L'écoute du silence


Qui ne culpabilise pas quand par chance il vit des temps creux?

Les journées laissent peu de place au "ne rien faire" qui devient un véritable luxe. Se tourner les pouces, regarder le plafond, laisser les idées divaguer comme bon nous semble. Il faut oser ne rien faire car c'est compliqué dans cette société en constante ébullition. Prendre le temps de s'arrêter est un acte, et ce moment de non-activité en silence est tout sauf une perte de temps. C'est même un moyen de cultiver l'intelligence: il favorise la concentration, la mémorisation, la prise de recul nécessaire au questionnements.

Selon le psychiatre Carl Gustav Jung, faire une place significative au silence dans notre vie permet de s'éveiller à notre moi profond et d'en découvrir les richesses. L'écoute du silence ancre dans le moment présent pour se vivre ici et maintenant, sans se soucier de ce qui est passé ou de ce qui se produira peut-être.

On associe le silence à l'ennui, alors que c'est un moment propice aux rêves et une porte qui s'ouvre à l'imagination. Si notre mental est saturé de pensées, il n'y a pas d'espace pour le silence. L'inaction silencieuse permet de marquer une pause, de se connecter à son monde intérieur et aller à l'essentiel.


Le corps en silence est vécu au travers des pratiques en Sophrologie: la respiration abdominale ralentit le rythme cardiaque et met l'organisme au repos, il y a diminution de la production de cortisol (hormone du stress), des ruminations anxieuses, des cycles dépressifs. La perception des points d'appuis et l'attention portée à chaque segment du corps revient à poser son corps...en silence.

Et quelquefois rien n'est plus parlant que le silence: le langage corporel avec les gestes, les mimiques, les expressions faciales sont riches d'informations.



9 vues

Posts récents

Voir tout

COVID, Confinements...et l'après?

L’inconnu, la peur de la maladie, la solitude, le manque de liens sociaux, la perte d’un proche dans des conditions difficiles, les difficultés économiques et autres problématiques soulevées par les c

Se réconcilier avec son image et son poids

Dans notre société du paraître, un corps idéalement svelte incarne une victoire sur soi et confère puissance et pouvoir: maîtriser son corps, c'est faire preuve d'une maîtrise de sa vie...L'image et l

Se mentir à soi-même

Dans une société de la performance et de l'image, où les illusions de toute puissance et de jeunesse éternelles sont portées au pinacle, il est difficile de ne pas trahir ses aspirations profondes. D'

© 2020 Marie-Cécile FLOURET Sophrologue

SIREN 821 158 599

  • Facebook