Rechercher
  • mflouretpro

Le Stress : le comprendre pour l'apprivoiser.

Par définition, le stress est une adaptation naturelle de l'organisme face à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle: par exemple se mettre à courir pour échapper à un danger, ou encore être ému par un événement heureux, mais inattendu.


Le stress se décompose en 3 phases: alarme, résistance, épuisement.


La phase d'alarme

D'abord une phase de choc intervient au moment où vous recevez le stimulus " stressant " : votre rythme cardiaque s'emballe, votre tonus musculaire et votre taux de sucre dans le sang s'effondrent. Votre organisme va à ce moment tout faire pour s'adapter. Pour cela, votre système nerveux envoie un message à l'hypothalamus qui, en agissant sur la glande médullo-surénale, libère de l'adrénaline. Celle-ci fournit à l'organisme l'énergie dont il a besoin en augmentant le rythme du cœur (donc son débit) pour mieux oxygéner les muscles et les tissus, et en facilitant la libération du sucre et des graisses par le foie. C'est un premier stade où la mémoire et la réflexion sont améliorées. Vos pupilles se dilatent, vous disposez d'une meilleure vision. Quelle que soit la nature du stimulus, la réponse biologique de votre organisme sera invariablement la même.


La phase de résistance au stress

Si le stimulus persiste, vous passez à une phase de résistance. Votre organisme est en position d'alarme et de mobilisation pour tenter de capitaliser d'autres ressources afin de trouver un nouvel équilibre. Votre corps se met à secréter d'autres hormones : l'endorphine aux vertus apaisantes, le cortisol, la dopamine, la sérotonine et enfin des hormones sexuelles. A ce stade, le stress est considéré, d'un point de vue biologique, comme un agent stimulant bénéfique pour l'organisme, qui lui permet de réagir pour survivre à des situations pouvant le mettre en danger.


La phase d'épuisement

Si le stress perdure et que votre organisme est incapable de faire face car les dépenses énergétiques nécessaires sont trop importantes, vous passez à une phase d'épuisement. Vos défenses immunitaires perdent du terrain, ce qui vous rend extrêmement sensible aux agressions extérieures. Vous êtes dans un état de tension excessive, votre soupape de sécurité explose. Apparaissent alors la fatigue, l'irritabilité, la perte d'appétit, la migraine, les maux de ventre, le mal de dos, la colère... voire même la dépression.


Nombreuses sont les situations anxiogènes pouvant provoquer un état de stress. Chez certaines personnes, le stress n'est pas toujours paralysant, il peut même conduire à une motivation supplémentaire.


L'accompagnement en Sophrologie

La sophrologie permet, grâce à des techniques adaptées à chaque cas, de prévenir efficacement les symptômes liés au stress et de ne pas systématiquement recourir aux médicaments (laxatifs, somnifères, calmants, antidouleurs…).


Il s'agit avant tout de puiser en soi les ressources pour :

- Savoir reconnaître les tensions corporelles,

- Prendre conscience de son état corporel,

- Apprendre à "s'écouter" (pas en se situant dans la complainte constante mais bien dans l'écoute de ses sentiments et de ses sensations),

- Somatiser le positif,

- Éliminer les tensions...


Tout cela dans le but d'être acteur de son propre corps et de cesser de le considérer comme une simple enveloppe que l'on subit.

32 vues

Posts récents

Voir tout

Se mentir à soi-même

Dans une société de la performance et de l'image, où les illusions de toute puissance et de jeunesse éternelles sont portées au pinacle, il est difficile de ne pas trahir ses aspirations profondes. D'

Sophrologie et Sommeil

Endormissement difficile, insomnies chroniques ou sommeil agité, vous faites partie de ceux pour qui, la nuit est synonyme d'angoisses, de frustrations et de tensions multiples. Vous appréhendez le mo

© 2020 Marie-Cécile FLOURET Sophrologue

SIREN 821 158 599

  • Facebook